LA FEMME D’A COTE, 1/4 DE SIECLE APRES, 2007


Vidéo : 2’14 »
Son: musique originale de La femme d’à côté

Nous sommes au tennis club de Corenc, sur le cours n°2. Ici ont été tournées plusieurs scènes de La femme d’à côté, de François TRUFFAUT, en 1986. Le tennis club est un lieu de rencontre récurent, tout au long de ce récit. Un quart de siècle après, que reste t-il de ce film, de cette passion amoureuse, de son réalisateur, de cette époque ? Le terrain de tennis reste comme témoin passif. Les lignes de fuites, la musique ou encore la pluie nous font glisser dans un sentiment de nostalgie vis-à-vis du film et de son réalisateur. C’est au départ un travail de repérage, un premier contact avec ce terrain dans les pires conditions. Pour me familiariser avec ce décor, je teste la géométrie de cet espace avec une succession de travellings. Le marquage au sol est un élément important dans cette vidéo. L’objectif de la camera orienté au sol suit l’agencement des lignes qui dessinent le plan de cet espace. On glisse sur ce terrain de tennis qui est devenu une piscine. Sa surface, par moments se transforme en une peinture monochrome et aussi, par reflet, introduit le paysage qui l’entoure. Ce jour là, je suis allé tourner seul, personne ne joue, il pleut. Je tourne en rond dans cet espace clos, comme enfermé dans la nostalgie. Ainsi, le repérage devient une errance, une dérive introspective.