PROJECTION 2, 2011


Installation double vidéoprojection
Production Centre d’Art Bastille

Projection 2 revient sur le questionnement évoqué dans Projection 1, à savoir le rapport au médium. Ici, l’intérêt réside dans la matérialité de l’image, qui développe une consistance, un volume, une certaine matérialité. Le parti pris de la double projection contribue à interroger la validité du support de projection généralement utilisé par le
cinéma. D’un côté Total Recall, de Paul Verhoeven, sorti en 1990 et de l’autre Rencontres du troisième type (Close Encounters of the Third Kind), réalisé par Steven Spielberg, sorti en 1977, deux films de science-fiction américain qui au-delà de leurs dissonances entrent en résonance.